business-superman_640x392Dans cet article je vous parle de coaching et de confiance en soi (en tant que coach ou professionnel de l’accompagne).

Pourquoi ?

Parce que depuis que j’exerce depuis 2 009 maintenant, j’ai observé que ça reste le plus grand problème des coachs et autres professionnels de l’accompagnement.

C’est très paradoxal puisque beaucoup de coachs proposent justement d’aider leurs clients à développer leur confiance en soi mais la réalité, c’est que la confiance en soi – c’est quelque chose qui résulte d’une expérience, qui résulte d’avoir rencontré suffisamment de situations pour pouvoir dire « OK j’ai confiance dans la valeur que je peux proposer » OU encore « j’ai confiance dans le fait que je vais pouvoir accompagner mes clients à réaliser des choses incroyables, qu’ils n’auraient pas pu réaliser eux-mêmes« .

Pour moi la meilleure façon de construire votre confiance en soi et en vos services de professionnel de l’accompagnement – c’est d’avoir le plus de clients et d’en accompagner un maximum.

Coaching et confiance en soi : le chemin de l’expérience

Comme on dit « L’expérience c’est une lumière qui éclaire qui éclaire derrière » donc ce que vous avez accumulé comme expérience  et ben ça vous aide dans le présent à être confiant parce que vous savez que vous avez le savoir-être, les compétences, les outils…vous savez que les clients que vous avez accompagné par le passé ont eu des résultats.

Si vous êtes un coach qui démarre, c’est normal que vous ayez peu de confiance en vous, en fait c’est même salutaire. Oui dans un premier temps – c’est ce qui va vous pousser à faire de votre mieux et ne pas brûler les étapes en accompagnant un client. Quand je me formais au coaching – ceux qui se formaient et qui avaient un excès de confiance en eux – passaient à côté de l’exercice : oubliaient des étapes ou même le cœur même du processus d’accompagnement.

Dans l’absolu – c’est mieux si vous avez une bonne base de confiance en soi, de manière intrinsèque – c’est à dire si vous avez un référentiel interne par rapport  à votre confiance en soi et vos compétences de coach.

Votre confiance va surtout se développer en voyant et en observant les résultats que vont obtenir vos clients : les retours concrets qu’ils vous font. Dans quelles mesures, ils ont atteint leur objectif voilà ainsi que les bénéfices secondaires qu’ils y ont gagnés.

Développer sa confiance en soi en tant que coach par la pratique

Ca va être des pistes d’amélioration soit pour dire ben « OK je peux avoir plus confiance, je peux augmenter mes tarifs parce que je sais que je crée des changements et résultats exceptionnels dans la vie de mes clients » soit vous dire « là ça n’a pas bien marché, qu’est-ce qui a fait que ça a pas marché ? comment est-ce que j’aurai pu mieux aider mon client ? » et dans tous les cas ça va être une opportunité d’amélioration continue.

Quoiqu’il en soit coaching et confiance en soi – ça se résume à une chose : avoir le plus de clients possibles et faire abstraction du fait que OUI vous n’avez pas encore complètement confiance en vous c’est OK ! Vous pouvez vivre avec ça et continuer à apporter tout ce que vous à proposer en développant votre confiance en soi et en votre coaching (ou accompagnement).

La vie est pleine de paradoxe et c’en est un que je vous invite à accueillir et avancer quand même.

Reconnaître que vous n’avez pas forcément hyper confiance en vous – ça va se sentir et ça va se voir. Plus vous êtes au clair et plus vous êtes vulnérables, c’est à dire, que vous l’acceptez de ne pas encore avoir une confiance solide en vos compétences – plus vous allez vous accepter avec vos défauts et vos qualités. Bref vous devenez une personne plus entière et donc un meilleur coach – ce qui sera aussi un énorme plus dans l’accompagnement de vos clients.

C’est comme ça que votre confiance va se construire parce que vous allez savoir où est la limite : où est-ce que vous êtes compétent , où est-ce que vous ne l’êtes plus…

Coaching et confiance en soi : la clé de la vente de vos services

Vous allez avoir toute cette expérience d’avoir travaillé avec tous ces clients et cela va vous aider aussi pour vendre votre accompagnement.

C’est une part importante dans l’acquisition d’un nouveau client en coaching et il y a aussi un aspect important lié à votre technique de vente.

C’est une compétence qui va changer complètement la face de votre activité, mais cela demande que vous vous mettiez en marche et que vous soyez pro-actif !

Avec l’expérience et avec la confiance vous aurez des résultats car quand on a confiance en son coaching en disant voilà « j’ai expérimenté et je sais par mon expérience que c’est vrai pour moi – c’est pas seulement quelque chose que je tiens pour vrai » – ça vraiment ça va être complètement une autre façon d’envisager un premier entretien avec un client pour être capable d’être détaché du résultat, parce que vous savez que vous avez l’expérience de dire « Avec cette personne, nous ne sommes pas fait pour travailler ensemble vers cet objectif et c’est OK« .

La confiance en soi et le coaching – c’est surtout une question d’expérience : d’avoir travaillé avec un maximum de clients.

Coaching et confiance en soi : le piège de la formation à outrance

C’est aussi comme ça que vous allez vous éclater, progresser et pouvoir continuer aussi à vous former parce que la grosse grosse erreur à ne pas faire c’est continuer à vous former encore et encore, en espérant que c’est la formation qui va vous donner la confiance en vous ça.

C’est complètement faux ! la formation elle doit  être faite pour vous accompagner dans ce qui vous manque au niveau des compétences, vous améliorer à utiliser de nouveaux outils.

Par contre, essayer d’avoir tous les outils du monde pour être le coach numéro et super confiant, dès le début…ça c’est un fantasme et cela peut mettre à mal votre activité de dépenser tout votre argent dans des formations qui vont simplement vous remplir la tête – sans vous donner vraiment l’expérience que vous avez vraiment besoin de vivre.

C’est la pire des erreurs que vous pouvez faire et qui va vous ramener le plus rapidement à la recherche d’un emploi salarié et un sentiment d’échec par rapport à votre activité.

La confiance en soi en tant que coach : et vous ?

Je vous invite maintenant à partager (dans les commentaires ci-dessous) les conséquences que peut avoir le manque de confiance en soi sur votre coaching et activité de professionnel de l’accompagnement.

Et si cet article vous a plu – partagez le sur les réseaux sociaux !