caddy

Si vous savez augmenter votre chiffre d’affaire et si vous savez en faire suffisamment, alors vous avez la possibilité d’asseoir votre activité d’indépendant et de perdurer. Vous allez pouvoir durer pendant très très très longtemps et avoir une activité professionnelle qui vous plaît.

Il existe 5 façons pour augmenter son chiffre d’affaires et 5 manières simples pour faire plus de chiffre d’affaires. Parmi ces manières, on trouve le tarif.

La notion de tarif pour vos produits et services

 J’ai résumé ça avec cette petite phrase : Se payer plus cher. 

Bien évidemment une manière de mieux être payé à titre personnel, c’est d’avoir des prestations qui sont juste plus chères que vous ne les vendez aujourd’hui.

J’ai encore parmi mes clients des personnes qui ont du mal à s’imaginer vendre leurs produits et services plus cher.

Quand j’accompagne des professionnels indépendants, je vois pas mal de cas, de différentes activités indépendantes. Si on fait des statistiques, beaucoup de  personnes me disent : « Non, je ne peux pas augmenter les tarifs« .

La réalité c’est que si vous augmentez vos tarifs par deux, vous augmentez votre chiffre d’affaires par deux.

On va donc parler de pourquoi vous devriez augmenter vos tarifs.

Pensez en professionnel indépendant et non pas salarié

Donc se payer plus cher ça veut dire quoi ? ça veut dire deux grandes choses : penser en indépendant et non plus en salarié.

Je fais une différence entre ces deux modes de pensée et c’est une différence fondamentales. Pourquoi ?

Même si vous n’avez jamais été salarié de votre vie moi personnellement je l’ai été pendant 5 ans (sur 30 ans de vie professionnelle ou presque) et sérieusement c’est très très peu mais nous vivons dans un monde de salariés.

Même si vous ne l’avez pas été, il y a une contagion qui se fait, parce que c’est le modèle économique dominant que l’on a appris et qu’on nous a injecté dans les veines depuis le milieu du 19ème siècle.

Il y a eu la révolution industrielle qui a créé les salariés. Avant, il y en avait assez peu.

Y avait des journaliers qui se vendaient à la journée mais les employés, les salariés, les ouvriers existaient beaucoup moins qu’ils existent aujourd’hui et ce n’était pas la catégorie dominante.

Du coup nous pensons plus ou moins comme des salariés. Or en tant que salarié, on nous apprend que nous sommes rémunérés au temps passé.

Certaines personnes, salariées, m’ont dit « je suis salarié, je travaille vraiment beaucoup beaucoup » mais un contrat de travail quel que soit le temps de travail que vous avez effectivement dans votre entreprises : un contrat de travail c’est un échange de temps contre de l’argent.

Vous échangez du temps contre de l’argent, qu’on le prenne d’une manière ou d’une autre forcément, si vous ne travaillez pas vous n’avez pas d’argent. Vous êtes pris en charge par la sécurité sociale et c’est tellement un échange entre du temps et de l’argent qu’on vous offre des congés payés pour que vous puissiez vous reposer tout en étant payé.

Et dans ce mode salarié, vous avez un mode de base et vous avez un levier. Le mode de base c’est l’échange entre le temps et l’argent et le levier c’est la qualification.

Plus vous êtes qualifié plus vous gagnez d’argent.

Si vous êtes cadre, ça veut dire que vous avez fait plus d’études et donc que vous êtes plus qualifié. Vous allez pouvoir vendre votre heures à certains coefficients alors que si vous êtes un ouvrier pas qualifié vous allez vendre vos heures à un taux qui est beaucoup plus bas.

Ça, c’est la première partie.

Ce mode là, ne fonctionne pas pour les indépendants. Un indépendant ça ne se rémunère pas au temps passé. Un indépendant ça se rémunère en fonction de deux choses : la base et l’effet de levier. La base c’est le résultat. Un indépendant se rémunère aux résultats.

Ça a un avantage parce que vous pouvez très bien travailler 10h00 et vous vendre très cher comme 10 000 € dont je parlais tout à l’heure mais vous pourriez aussi bien avoir travaillé 100 heures et vous vendre 1000 €.

C’est le même prix pour le client c’est transparent. Ça c’est la première chose donc on se vend en fonction des résultats et non pas en fonction du temps passé même si j’ai conscience que dans certaines professions la notion de temps passé est toujours là.

Par exemple pour des prestations de conseil ou de massage ou de coaching.

Effectivement, on est dans une notion de temps passé, en tout cas à la base si on ne fait pas attention. Mais en principe pour les indépendants, la base c’est le résultat.

Du coup qu’est-ce qui fait le levier pour les indépendants ? c’est la notoriété.

C’est la notoriété qui va faire qu’ au lieu de se faire payer 100€, on se fait payer 200€, 300€ ou 400€ que ce soit en heures ou minutes ou en mois.

Donc voilà pour ces premières idées.

Et vous? qu’en pensez-vous de votre notoriété?