Recherche de clients : le grand mal des coaches et consultants indépendants

Dans cet article je vais vous parler du grand mal chronique des professionnels indépendants du conseil, du coaching, de la formation et de la thérapie et de ce que vous pouvez faire pour en tirer avantage dans le développement de votre clientèle.

Ce grand mal semble être le manque de confiance  en soi et en ce qu’ils proposent.

Si c’est votre cas, ne vous inquiétez, vous n’êtes pas seul – je vous assure !

En fait c’est si vous n’étiez pas concerné que vous seriez en dehors de la normalité.

C’est ce que j’ai pu observé chez mes clients et contacts mais aussi ce que j’ai pu voir en épluchant les réponses du sondage auquel plus de 200 professionnels indépendants ont répondu a propos de leur difficultés à trouver des clients de manière régulière pour leur activité.

Deux aspects du manque de confiance en soi chez les professionnels indépendants

Je vais donc aborder deux aspects de cette problématique presque universelle chez les professionnels indépendants.

D’abord votre confiance en vous : Michael Hall créateur de la neuro-sémantique parle de confiance en soi et de résilience d’une façon très intéressante.
Comme il le dit, la confiance en soi vient pour une bonne partie de la pratique et de l’expérience.

Savoir que vous allez pouvoir gérer toutes les situations parce que vous en avez rencontré assez.

Pour cela pas de surprise, vous devez pratiquer et affiner votre psychologie pour avoir confiance et pouvoir poser des limites et challenger vos clients à obtenir les résultats.

C’est aussi quelque chose qui va se développer naturellement en vous spécialisant parce qu’a force vous allez voir beaucoup de cas de figures et savoir les résultats que vos clients peuvent attendre de votre accompagnement.

Donc dans ce cas, pratiquez, pratiquez, pratiquez !

Vous devez avoir de l’aisance avec vos processus – pouvoir les faire sans avoir le nez sur la feuille et accompagner votre client dans une expérience.

Et pour cela il vous faut de la pratique.

Si vous démarrez cela peut aussi être un excellent moyen d’avoir des retours d’expériences et témoignages.

Le manque de confiance en les capacités de votre client à réussir

Il y a deux choses :

  1. D’abord si votre client est dans l’action en plus de travailler sur ses blocages intérieures, il va obtenir des résultats qui vont l’encourager. Si vous l’accompagnez sur une durée plus longue vous avez plus de chances de le voir réussir.
  2. D’autres part vous devez rester en contact avec vos clients pour savoir quels sont les résultats obtenus et obtenir des retours d’expérience qui seront précieux pour aider vos clients à dépasser leur propre doute que votre accompagnement peut les aider à réussir.

En tant que facilitateur, coach, consultant, formateur – ce n’est pas à vous dire si vous pensez que votre client peut réussir. Votre rôle est de la soutenir de manière inconditionnelle en ayant une vision plus grande ce qu’il pense pouvoir devenir.

Vos clients ont déjà leur dose de donneurs de leçons et de personnes qui remettent en question leur projet ou pire, doutent de leur capacité de réussite.

Ne faites pas partie de ce gang – soyez dans le camps de votre client et faites votre part de travail intérieur pour ne pas être un obstacle à sa réussite.