Aujourd’hui je vous explique comment dépasser la peur de vendre son coaching, son accompagnement ou ses services !

C’est un véritable problème pour beaucoup de professionnels de l’accompagnement et cela plombe malheureusement les chances de réussite de leur activité.

Si l’on met la situation en contexte : tout nouveau client avec lequel vous commencez à travailler va démarrer dans le cadre d’une conversation que vous avez avec lui.

Vendre son coaching et ses services : le passage inévitable

Il n’y a pas d’autre moyen d’obtenir des clients en accompagnement personnalisé en étant sûr qu’on est bien à la même page et que les attentes de chacun (les vôtres comme celles de vos clients) sont bien au clair.

Moi je n’en connais pas d’autre (et si vous en connaissez un – mettez-le dans les commentaires – ca m’intéresse).

Effectivement vous pouvez vendre sur une page de vente mais pour pouvoir avoir choisir un client à qui on va pouvoir apporter le maximum de valeur, pouvoir le mieux l’accompagner de manière premium ET sur un véritable objectif (c’est à dire : quelque chose qui est important dans sa vie personnelle et professionnelle) et bien c’est au cours de cette conversation.

Comment booster votre confiance en soi en tant qu'indépendant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au livret dans lequel vous découvrez comment avoir plus de confiance en soi

Recevez votre livret par email :

Peur de vendre votre coaching et savoir-être

Dans cette conversation là – il n’y a pas seulement la technique de vente que vous allez utiliser. C’est principalement votre plus grande richesse en tant que professionnel de l’accompagnement :

  • c’est votre savoir-être,
  • c’est votre savoir-être,
  • c’est votre qualité d’écoute,
  • c’est votre capacité à bien comprendre votre client potentiel et ses challenges qui lui « pourrissent » la vie (littéralement !) et l’aider à avoir la possibilité extraordinaire que vous pouvez l’aider à atteindre.

Si au cours de cette conversation vous vous sentez mal, si vous êtes un peu recroquevillé – si vous êtes à moitié en train d’écouter, à moitié en train de vous dire « ce serait bien que ce client signe parce que j’ai besoin d’argent, et que ça fera du bien à vos finances et pouvoir payer mes charges etc… » alors vous n’êtes pas en train de donner le meilleur de vous même.

Si vous êtes en train d’avoir cette conversation là dans votre tête pendant que vous commencer à explorer la situation de votre client – vous êtes en train de vous saboter car vous ne donnez pas le maximum de vos capacités pour aider votre client potentiel.

Vous commencez à l’aider si vous êtes persuadé que la meilleure chose que votre client potentiel puisse faire c’est travailler avec vous. Si il investit dans sa réussite, dans votre accompagnement – vous allez l’aider à accomplir des choses extraordinaires !

La peur de réussir à vendre votre coaching

Des choses qu’il a peut-être essayé de faire par lui-même pendant des années sans jamais y arriver et votre accompagnement (en coaching ou quelqu’autre méthode que vous utilisez) va être quelque chose d’essentiel pour lui.

Donc vous ne pouvez pas être en train de penser à moitié à ce que vous allez retirer de l’investissement que va faire cette personne dans votre accompagnement.

La seule chose que vous devez savoir : c’est que vous êtes convaincu que la meilleure chose qu’il puisse faire c’est de travailler avec vous. Je ne parle pas ici d’une croyance aveugle et absolue : si en explorant la situation vous vous dites que ce n’est pas le cas alors dites à la personne « je ne pense pas que je vais pouvoir vous aider » mais soyez complètement détaché du résultat.

C’est vraiment ça être pleinement au service de votre client – même si il ne vous a encore rien payé.

Pour ne pas être dans la peur de vendre – il faut que vous soyez détaché du résultat c’est-à-dire que vous soyez capable de vous dire « Cette personne – qu’elle signe ou pas et bien ce n’est pas grave »… il y a pas besoin que tout le monde ait besoin de vous.

Il y a juste besoin que les personnes qui ont besoin de vous (qui sont sur votre fréquence) vous trouvent et puissent échanger avec vous. C’est pourquoi il faut que vous leur donniez le meilleur de vous-même au moment de l’exploration de leur situation.

Vous ne pouvez pas être dans la peur de vendre ou de pas vendre pour réussir la vente de votre coaching.

Un autre aspect de la peur de vendre, c’est aussi de se dire : « Qu’est-ce qui se passe si je vends et ensuite, est-ce que je vais vraiment l’aider ?« . Là c’est une autre erreur, c’est l’erreur cruciale de croire que tout repose sur vous.

C’est l’erreur de vous dire que vous êtes la personne qui sait et que tout dans l’accompagnement est sous votre contrôle.

Il y a un véritable paradoxe – vous mettez tout le poids de la réussite de votre client sur vous.

Vous oubliez c’est que l’atteinte de votre objectif, c’est votre client qui doit être le plus engagé et qui va donner le maximum pour le réaliser. C’est votre coaching qui va le faire se questionner, puiser dans son potentiel, chercher dans ses ressources pour atteindre son objectif.

Vous n’êtes pas magicien (sinon vous mettriez autre chose sur votre plaquette).

La magie elle se passe dans la relation que vous avez avec le client et dans ce qui se passe dans le cadre des processus sur lesquels vous l’accompagner, dans les prises de conscience qui lui permettent de faire cette mini distinction qui change complètement la donne par rapport à l’atteinte de son objectif.

La peur de vendre vos services : en conclusion

Des changements au niveau de son état d’esprit, dans sa façon de voir les choses et donc d’agir massivement pour créer de grands changement.

Voilà en résumé – les deux aspects principaux – liés à la peur de vendre :

  1. Être trop dans le besoin que la personne signe, donc d’être mal à l’aise et du coup de ne pas être pleinement à l’écoute et être pleinement au service du client.
  2. Avoir peur que la personne signe et donc vous saboter. C’est que vous mettez trop de poids sur vous-même et que vous oubliez là où se passe la magie de votre accompagnement : c’est dans l’interaction que vous avez avec votre client.  Ce n’est pas sur vos épaules que tout repose.

Dans tous les cas – comme je vous le disais en début d’article : il n’existe pas d’autre moyen d’obtenir des clients en accompagnement – en ayant bien qualifié leur besoin et pouvoir les accompagner sur des objectifs importants.

La peur de vendre et vous ?

Cet article vous parle ? vous fait écho ? dites moi en commentaire dans quelle mesure et ce que vous comptez faire pour vaincre la peur de vendre vos services et votre accompagnement. Je serais ravi de vous donner ma perspective !

Et merci aussi de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés pour aider d’autres professionnels de l’accompagnement à vendre efficacement leurs services (sans peur !).