revenue-smallJe vais vous parler des grands blocages que la plupart des coaches, rencontrent dans leur activité pour arriver a vivre du coaching.

Si vous êtes coach et que vous voulez gagner votre vie avec le coaching, le marketing et la vente sont probablement deux plaies béantes dans vos compétences.

Vous avez au mieux envie d’apprendre et sinon le simple fait d’avoir lu ces mots, vous a peut-être donné la nausée…

Pourtant, ce ne sont jamais les raisons que les coaches attribuent au fait de ne pas vivre de leur passion pour le coaching.

Un contexte difficile pour vivre du coaching ?

Nous sommes dans un contexte économique difficile et il y a de plus en plus de personnes qui veulent donner un sens à leur vie professionnelle en gagnant bien leur vie…Certains diront qu’en période de crise, les gens vont se passer du superflu (soit le coaching)..d’autres plus optimistes diront que c’est justement dans ces périodes là que le besoin de coaching se fait le plus sentir.

Oui, beaucoup de gens rêves de devenir coach : avoir le plaisir de faire ce qu’ils aiment au quotidien vivre du coaching étant mieux payés que la plupart des salariés pour le faire.

Il y a une présentation très intéressante de Dan Pink sur Ted.com dans laquelle il explique qu’il voit le monde du travail du futur comme des réseaux d’indépendants (coaches, consultants, formateurs, freelance, indépendants, webmasters, coach sportif) qui se mettront en réseau pour travailler sur des projets communs et allier leurs compétences pour répondre à des besoins comme le feraient des entreprises – mais en étant plus agiles et en bien plus efficaces.

C’est une présentation vraiment très intéressante et du coups la réalité est qu’il y a de plus en plus de indépendants.

Un des besoins essentiels est donc qu’il faut savoir se différencier pour pouvoir vivre du coaching.

Si vous ne savez pas vous différencier et que vous n’avez pas une façon de présenter les nouveaux produits ou services qui vous différencient du reste alors vous êtes dans le même sac que tous vos compétiteurs.

Se différencier pour vivre de son activité de coach

C’est Nathalie Cariou lors de sa conférence du GMI l’a très très bien expliqué : il faut pouvoir vous différencier des autres coaches.

Il faut que vous appreniez à identifier précisément quelle est la valeur unique que vous apportez sur le marché ET quelle est la façon qui est la vôtre de répondre aux besoins des clients avec lesquels vous travaillez.

Le fait de vous différencier fait tout simplement disparaître la concurrence.

Quand on vous demande ce que vous faites, ne répondez pas « je suis coach » ou « consultant » parce que les gens n’attendent que cela de pouvoir vous catégoriser et passer à autre chose.

Par contre c’est important que vous ayez un message qui vous différencie tout de suite et qui leur permet de se souvenir de vous.

Vivre du coaching = « Faire Savoir » que vous existez

 Ensuite il y a le manque de « faire savoir » : si vous ne savez pas comment faire savoir que vous exercez et que vous êtes en activité et si vous essayez de réinventer la roue – vous allez être en difficulté pour vivre du coaching.

Il est essentiel de vous formez et d’apprendre les compétences requises pour assurer les fonctions vitales de votre activité que sont le marketing ET la vente de vos services.

Il est donc important que vous sachiez convaincre et communiquer d’une façon qui capte l’attention.

Un autre problème pour les indépendant est la confusion et la surcharge d’information.

Formez-vous au marketing et à la vente

Il y a tout un tas d’information disponibles et on peut en trouver partout : des sources gratuites et de qualité variable.

Le GMI est un exemple de source d’information d’excellente qualité puisqu’il est fait pour vous aider à développer des compétences de marketing et de vente dans votre activité d’indépendant.

C’est normal que vous sentiez confus – l’offre est énorme et toutes promettent la lune.

C’est aussi le fait de ne pas savoir dans quelle direction aller qui bloque parce que si vous n’avez pas de plan d’action – vous êtes dans le même cas que beaucoup de clients que j’ai au bout du fil qui essayent d’aller dans tout un tas de directions à la fois.

Je vais vous donner une méthode beaucoup plus efficace pour trouver les moyens de communication qui fonctionnent pour arriver vivre du coaching.

Dépassez vos blocages intérieurs

Des blocages intérieurs (comme la peur du refus, la peur de passer pour un marchand de tapis, la peur de déranger…), moi aussi j’en ai, de moins en moins car je me soigne MAIS la réalité est que  tout le monde en a.

C’est OK d’avoir des blocages mais ce qui est vraiment dommage c’est de rester derrière ces blocages et de ne pas faire le travail sur soi pour les dépasser.

Il faut donc faire un travail concret aussi pour vous mettre en action.

Si vous avez peur du fait que les gens ne vont pas apprécier que vous communiquez où qu’ils ne vont pas apprécier qui vous êtes ou (insérez ici une peur qui vous empêche de communiquer autour de votre activité) alors vous allez vous tirer une balle dans le pied consciemment ou inconsciemment.

Dans la vie, lorsque la barrière de sélection est basse – tout au plus quelques milliers d’euros pour devenir coach – vous devez sortir du lot en étant capable de sortir de votre zone de confort – sinon comment pourriez vous le demander à vos clients !?

Termes recherchés par les visiteurs sur le blog Com'Coach :

  • comment réussir à vivre du coaching?
  • pouvoir coatching
  • vivre du coaching
  • vivre du non coaching