Posture de coach et prospection commerciale : LE piège à éviter !

Posture de coach et prospection commerciale

Posture de coach et prospection commerciale

La posture de coach est ce qui fait que tant de personnes tombent amoureuses duc coaching et de la puissance qu’il apporte dans le cadre d’un accompagnement. Souvent, elle est aussi sous-estimée : les coachs débutants sont tout autant désireux de maîtriser la posture de coach qu’ils la mettent en doute. Les questions sont souvent « Qu’est ce que j’apporte vraiment à mon client ? » ou encore « Est-ce suffisant de poser des question, reformuler et partager des ressentis ? » et encore beaucoup d’autres !
Les coachs (j’en fais partie) aiment se poser des questions, et évidemment en poser à leurs clients.

La posture de coach rencontre cependant certaines limites lorsqu’il s’agit de prospection commerciale. Il est dans les croyances et fantasmes des professionnels de l’accompagnement, qu’un bon coach n’a pas besoin de prospecter. Alors que c’est tout l’inverse : c’est l’efficacité de ses actions prospection commerciale qui lui permettent de devenir un meilleur coach à chaque client qu’il accompagne. C’est aussi ce qui lui permet d’avoir une activité florissante, épanouissante et très lucrative.

Je partage donc avec vous dans cet article – le piège à éviter pour réconcilier la posture de coach avec la prospection commerciale. L’objectif est que vous puissiez trouver vos clients sans avoir l’impression d’aller à l’encontre des « dogmes » de la posture de coach.

Posture de coach et marketing : d’étranges similarités

Vous savez déjà ce qu’est la posture de coach si vous lisez cette article. Pour le marketing, laissez moi vous proposer une définition :

« Le marketing, c’est communiquer la valeur de ce que vous apportez aux personnes qui en ont besoin en ciblant un public homogène »

De ce point de vue marketing et posture de coach diffèrent – et c’est normal. Là où cela à du sens d’utiliser le marketing (pour se faire connaître, attirer l’attention, faire que les personnes intéressées se rapprochent de nous…) – il serait idiot de ne pas le faire.

Pourtant tout comme le coaching – le marketing vise à entrer dans la carte du monde de ses clients en rejoignant les conversations qu’ils ont déjà dans la tête. C’est aussi ce qu’on fait en PNL pour créer le rapport mais aussi comprendre où en est la personne.

Savoir utiliser la posture de coach est donc très utile pour avoir un marketing qui capte l’attention des clients qu’on cible.

Posture de coach et vente du coaching : des compétences communes

La posture de coach est tout à fait applicable dans la vente du coaching. En effet – pour beaucoup de coachs – la vente est quelque chose de presque « diabolique ». Au point que le mot n’est même prononcé dans la plupart des formations et écoles de coaching.
C’est extrêmement regrettable car c’est en partie ce qui fait que tant de coachs sont désespérés à l’idée de vivre confortablement de leur activité et d’avoir une activité dynamique, épanouissante et lucrative.

La réalité ? La vente du coaching – se fait en coachant. Ce n’est qu’en ayant l’expérience d’un coaching ou d’un accompagnement qui ouvre sur le champs des possibles de la transformation que le client rêve d’accomplir (mais n’arrive pas à faire seul) – qu’il est possible.

Tout comme pour le marketing – la posture de coach est très puissante pour vendre le coaching. Il faut bien sûr avoir le bon état d’esprit, les bonnes croyances et compétences (questionnement, écoute active, reformulation…) ainsi que le business model qui va permettre de créer une alliance forte avec le client et de l’inviter à s’engager sur un accompagnement.

La posture de coach est une posture de vendeur d’élite qui s’ignore !

La Posture de coach et la prospection commerciale : en conclusion

J’espère que cet article vous aura aider à réconcilier votre posture de coach ou de pro de l’accompagnement avec la prospection commerciale (aka le marketing et la vente). En effet, cet aspect essentiel de votre activité va de paire avec une posture de coach adaptée à faire connaître votre activité et à vendre vos services.

Et vous ? comment représentez-vous la posture de coach par rapport aux développement de votre activité ?

Partagez votre perspective dans la zone de commentaire – je serais ravi d’échanger avec vous à ce sujet !

Egalement si cet article vous a été utile, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux ou avec vos collègues coachs et professionnels de l’accompagnement qui opposent la posture de coaching à la prospection commerciale.

Vous leur rendrez un grand service !

2018-08-29T14:06:10+00:00

About the Author:

Cédric Copy est coach et consultant marketing et E-marketing auprès des professionnels indépendants et principalement auprès de ceux qui ont une expertise (coaches, consultants, formateurs, thérapeutes, experts). Depuis 2009, il les aide à acquérir l’état d’esprit et les compétences pour trouver des clients de manière régulière pour leur activité avec des stratégies en ligne mais aussi en contact direct. Il assiste ses clients à la mise en place sur le plan aussi bien stratégique, que technique et rédactionnel à travers le blog Com’Coach, ses formations et son accompagnements (coaching et conseil). Annuellement, Il organise le GMI (Génie du Marketing des indépendants) pour proposer des formations gratuites et pratico-pratiques pour aider les professionnels indépendants à développer leur activité et vivre plus confortablement de leur passion tout en touchant plus de gens.