route-smallA l’heure où le monde salarié n’est plus aussi sûr qu’il l’a été et où le chômage, le burnout et le mal être au travail font rage – vous êtes peut-être comme beaucoup de professionnels à avoir envie de devenir coach de vie.

Vous en avez assez de votre job, de votre train-train et de votre patron. Vous avez l’impression que vous passez votre vie à la gagner…et cette boule que vous avez au ventre lorsque le week end se termine et que vous devez retourner au travail le lendemain, vous n’en pouvez plus non plus.

Vous n’avez qu’une envie c’est de prendre votre liberté, de faire quelquechose que vous aimez au quotidien. Vous avez expérimenté le coaching et le développement personnel et en êtes arrivé à la conclusion que c’est cela que vous voulez réellement faire :

  • Vous développer continuellement sur le plan personnel mais aussi professionnel
  • Avoir une activité qui vous stimule, vous passionne et aider vos clients à se développer aussi
  • Vous voulez avoir plus de liberté et pouvoir travailler dans votre temps
  • Vous voulez être impatient de vous lever tous les matins pour endosser votre cape de coach de vie et contribuer à un monde meilleur qui en a bien besoin.

Il est vraiment devenu d’époque de répondre à cet appel : une carrière porteuse de sens et de contribution. En fait vous remarquerez que je n’ai pas mentionné le fait de gagner plus d’argent qu’en tant que salarié.

Pourquoi ? parce que ce n’est jamais ce dont mes clients me parlent.

La plupart du temps, et c’est peut-être votre cas, ils veulent uniquement gagner la même chose que ce qu’ils gagnent en tant que salarié mais en faisant ce qu’ils aiment…il est pourtant possible de gagner confortablement sa vie si on est prêt à évoluer et remettre ses croyances limitantes sur l’argent en cause…

C’est là la véritable définition de la réussite pour la plupart des gens qui aspirent à devenir coach de vie : faire ce qu’ils aiment au quotidien !

Coach de vie – c’est quoi exactement ?

Le coaching d’accompagnement est apparu dans les années 80. Le terme était déjà utilisé dans le monde sportif avec le coach de baseball ou de basketball par exemple.

Mais le coaching de vie n’a rien à voir avec cela. Le terme « coach » en anglais signifie bus – le coach est donc le moyen (le véhicule) qui permet au client d’aller vers les résultats qu’il désire.

Dans le coaching de vie on peut avoir toutes sortes d’objectifs comme : l’équilibre vie pro / vie perso, la gestion du temps, ou la perte de poids…

Celui ou celle qui devient coach de vie devient aussi le véhicule de réussite pour ses clients. Il va faciliter leur progression en mettant ses compétences et sa posture de coach à leur service.

Cela se fait le plus souvent via des rendez-vous de coaching personnalisé dans lesquels le client peut obtenir du soutien, du feedback, de nouvelles perspectives mais aussi s’engager auprès de son coach à avancer vers son objectif étape par étape.

Qu’est-ce que devenir coach de vie implique ?

C’est d’abord dans un premier temps : se former au coaching.

C’est la partie la plus facile et la plus agréable. En fait pour devenir coach de vie, le ticket d’entrée n’est que de quelques milliers d’euros. Il existe bon nombre d’école qui proposent des formations en coaching, je n’en recommanderais pas dans cet article.

Comme partout, payer n’est pas ce qu’il y de plus difficile mais si vous choisissez une formation pour devenir coach, je vous conseille de la choisir de façon à ce qu’elle réponde au critères de l’ICF – International Coaching Federation.

La formation de coaching permet donc de découvrir la posture de coach et les outils en plus de faire un travail sur soi.

La deuxième partie qui est plus souvent un challenge : c’est trouver des clients et développer son activité.

C’est à mon sens là que le coach de vie va véritablement se réaliser et pouvoir utiliser les outils qu’il a appris pour avancer et acquérir les compétences dont il a besoin mais aussi adopter une perspective positive sur le fait de vendre ses compétences et ses services de coach de vie.

Comme dans tous les domaines ou le droit d’entrée est très accessible – réussir en tant que coach de vie demande de développer des qualités auxquelles les formations de coaching ne peuvent pas préparer entièrement. Je vous explique pourquoi dans la suite de cet article…

La preuve étant les statistiques sur les revenus des coachs de vie sont souvent aux alentours du SMIC lorsqu’ils ne sont pas contraints de retourner à un job salarié, faute de clients.

Les obstacles les plus courants pour vivre du coaching de vie

Comme dans beaucoup de situations dans la vie – nous sommes nos propres obstacles à la réussite. Les coachs de vie même si ils en sont plus conscients que les autres font face à tout un tas de saboteurs qui les empêchent littéralement de réussir à vivre de leur activité de coach de vie.

Voici quelques exemples des challenges rencontrés les plus courants :

  • Le manque de confiance en leurs compétences de coach et leur capacité à aider leurs clients
  • Une difficulté à recevoir de l’argent pour leurs services et accompagnements de coaching
  • Des idées reçues et une vision négative de la vente et du marketing
  • Le syndrome de l’imposteur (qui suis-je moi pour aider les autres à réussir ?)
  • Ne pas savoir vendre leur accompagnement avec efficacité et confiance
  • Ne pas avoir une spécialisation qui leur permet de se différencier
  • La peur de réussir et la peur d’échouer
  • Le fait de voir leur activité comme un hobby et non comme une véritable entreprise

Voici pour les difficultés les plus courantes.

Devenir coach : 4 étapes pour réussir à en vivre

Il existe 4 grandes étapes que j’ai identifiées au fil des années :

  1. Faites un travail sur vous autour de l’argent, du marketing et de la vente – ne restez pas derrière des croyances erronées !
  2. Apprenez les compétences nécessaire à faire savoir que votre activité de coach de vie existe.
  3. Différenciez-vous en choisissant une clientèle privilégiée à l’intersection de ce pour quoi vous vous sentez compétent, passionné et qui répond à une demande identifiée.
  4. Apprenez à vous organiser et soyez dans l’action une fois que votre vision est claire

Je tiens à préciser que ces étapes, bien qu’elles soient numérotées ne sont pas dans l’ordre. C’est bel et bien en démarrant votre activité et en étant dans l’action que vous allez pouvoir avancer.

De la même façon qu’on n’apprend pas à faire du snowboard en lisant un livre – devenir coach de vie demande d’être prêt à sortir de sa zone de confort, à accomplir de nouvelles actions, à prendre le risque de tromper ou d’échouer avec le courage et la persistance de se relever à chaque fois.

Finalement, n’est-ce normal que vous deviez vous montrer capable de démontrer ces qualités ? sinon quel genre de coach de vie seriez-vous si vous n’étiez pas prêt à faire le nécessaire pour réussir ? Serait-il juste d’attendre cela de vos clients sans que vous ne l’ayez fait vous même ?

Vous le devinez, avoir un coach pour vous accompagner est une façon d’accélérer votre réussite en avançant plus rapidement et facilement que si vous étiez seul face à vous même.

Où en êtes vous de votre projet ?

Vous avez maintenant quelles sont les étapes et challenges à franchir. Le vrai challenge commence réellement lorsque vous démarrez votre activité.

Avant cela, rien ne peut réellement vous préparer même si vous faisiez toutes les formations de coaching, de vente et de marketing au monde.

Pour conclure cet article:

  • Dites où vous en êtes dans la réalisation de votre projet de devenir coach de vie dans les commentaires ci-dessous, je me ferais un plaisir de vous répondre
  • Si cet article vous a plu partagez le sur les réseaux sociaux tels que facebook ou viadeo

Termes recherchés par les visiteurs sur le blog Com'Coach :

  • devenir coach de vie sans diplome
  • cabinet coach vie
  • devenir coach de vie
  • devenir coache avec les reseaux sociaux
  • devenir un coach de vie sans experience
  • je peux devenir coach de vie sans diplôme?
  • job coach de vie
  • pourquoi je vais reussir en tant que coach